Notre mariage aux Bonnes Joies

Pour inaugurer la rubrique blog de mon site, j’ai décidé de vous parler de l’organisation de notre mariage aux Bonnes Joies avec Laurie.

Nous nous sommes rencontrés en 2014, et à la base ni elle ni moi n’avions envie de nous marier. Puis le temps passant nous avons commencé à changer d’avis… Ca doit être ça quand on tombe sur la bonne personne 🙂

Avec qui ? 

Laurie : ma femme donc, qui partage ma vie depuis 6 ans maintenant, juriste de formation mais artiste à ses heures perdues (nail art, make-up, et j’espère prochainement la photo !). 2020 a été une année difficile pour elle, avec notamment une phlébite bleue au bras (si si c’est possible !), elle a bien mérité un beau mariage !

La demande ?

Rien de romantique… Un soir en rentrant des courses, dans la voiture, je lui demande : « ça te dit qu’on se marie ? » avec je l’avoue quand même un brin d’émotion… Bon il faut dire aussi qu’avant ça on parlait librement du jour où on allait éventuellement se marier. Le temps passant, on se doutait bien que cela devait arriver.

Où ?

On voulait un lieu atypique et qui nous ressemble. Un endroit à la fois brut et harmonieux. Après pas mal de recherches, on tombe sur un lieu qui a l’air magique : les Bonnes Joies. RDV est pris, la visite confirme notre coup de cœur. Coup de cœur également pour la fée des lieux, Géraldine, qui a mis tout son cœur et son talent pour rénover cette ancienne ferme agricole et en faire un lieu d’exception. 

Nos invités ont été émerveillés, ils ont eu l’impression de voyager. La maman de Laurie s’est même crue au musée !

Le lieu étant en hauteur, il baigne dans la lumière tout au long de la journée. C’est un bonheur pour un photographe d’évoluer dans cet environnement. Les grandes fenêtres permettent de jouer avec le contre-jour par exemple.

On a profité de 5 minutes de calme avant le cocktail pour improviser un petit shooting.

Quand ?

Initialement prévu le 4 avil 2020, puis reporté au 23 juin 2020, on a finalement pu célébrer notre union le 14 septembre 2020. Vous avez deviné la cause du report…

Le traiteur ?

On avait encore une fois une idée assez précise de ce que l’on voulait. Des produits simples mais sublimés, en accord avec le lieu. Notre choix s’est porté sur Food Comedy. Laurie (pas ma femme mais la cheffe de projet 🙂 ) a parfaitement cerné nos attentes, et la réalisation nous a transporté, ainsi que nos invités. L’équipe s’est occupé de tout, aucun stress pour nous !

Pour ne rien gâcher, les couleurs “punchy” des plats et boissons sont un plaisir pour les yeux et les photographes.

La robe ?

Le choix de Laurie s’est rapidement porté vers la créatrice Elise Martimort. Elle a été chaleureusement accueillie et conseillée par Perrine et Elise. J’en ai été témoin lorsque je l’ai accompagné pour le dernier essayage (rassurez-vous je ne l’ai pas vu avant le jour J). Le showroom parisien est cosy, on s’y sent bien et à l’aise rapidement (même pour un homme qui attend !).

Laurie souhaitait une robe “pas chiante, avec un côté un peu irrévérencieux”. Connaissant ses goûts, je me doutais bien qu’elle allait choisir quelque chose d’élégant, mais que dire… J’ai été ébloui lorsque je l’ai découverte !

Le costume ?

Je n’avais pas prévu initialement de prendre un costume sur mesure, mais j’ai découvert l’Apiéceur, boutique parisienne tenue par la créatrice Camille et sa collaboratrice Margaux. Je me suis dit que recevoir des conseils féminins pour mon costume de mariage pouvait être sympa. Je voulais quelque chose de ni trop commun, ni trop osé, que je pourrai remettre après le mariage. Le choix des tissus est très varié, Margaux m’a orienté vers un joli bleu texturé qui renvoie bien la lumière. La boutique est chaleureuse, et pour ne rien gâcher de jolies photos sont accrochées aux murs.

Le contexte COVID ?

La situation sanitaire nous a contraint à reporter notre mariage au lundi 14 septembre 2020. 

Malheureusement certaines personnes n’ont pas pu se joindre à nous, comme ma témoin qui vit au Canada, ou une cousine qui habite en Suisse. 

Si l’idée d’un mariage en semaine vous fait douter, rassurez-vous, les invités seront heureux de poser des jours de congés pour prolonger leur week-end. En tout cas c’est le retour qu’on a eu.

Afin de concilier célébration et respect des règles sanitaires, nous avons disposé sur toutes les tables du gel hydro-alcoolique, et mis à disposition des masques à l’entrée de la salle de réception. Nous avons également espacé un peu plus les personnes à tables. Ce sont des mesures simples, peu contraignantes, et qui permettent à tout le monde de profiter du moment en toute sécurité.

Le bilan ?

Nous avons bien profité de cette journée (ensoleillée par chance !), à tel point que Géraldine nous a dit qu’elle avait rarement vu des mariés aussi détendus 🙂 

L’organisation de notre mariage a été perturbé par la crise sanitaire, mais globalement nous n’avons pas ressenti le gros stress ou la panique dont certains nous ont parlé. Pourtant nous avons fait pas mal de chose nous même (des panneaux, les bougies, du canard séché en guide de cadeaux, notre urne etc.). Peut-être parce que nous ne sommes pas à la base des “fous furieux” du mariage !

Si vous êtes en train d’organiser votre mariage, relaxez-vous, ce n’est pas si compliqué que ça ! Il faut forcément un minimum d’organisation, une Mind-Map peut être très utile afin de ne rien oublier et d’avoir une vision globale des tâches à réaliser. Je vous conseille également l’application To Do (ex Wunderlist), très pratique pour partager avec son/sa fiancé(e) les choses à faire ou à acheter.

Pour finir, n’oubliez pas la chose la plus importante, choisissez un photographe en qui vous avez totalement confiance, car c’est avec lui que vous construirez les souvenirs de ce beau jour. Et si c’est avec moi c’est encore mieux ! 🙂